Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine - Tourisme

Formulaire de recherche

Patrimoine - Tourisme

Château des Onges



Situé à l'entrée d'Hauteville au pied de la colline Plus précisément, le chemin des Onges rencontre la route d’Annecy., il fut construit mi XVI ième  siècle par le Sénateur Denis D'Anières.

Ce n'est pas un château de défense mais une demeure d'habitation. il est construit comme un carré avec une cour intérieure. En 1639 le château passe à la famille d'Anières de Gantelet par mariage. Au XIX ième siècle le château sera restauré et modifié par Charles d'Asnières de Gantelet. Il a été incendié le 19 mars 1961. Deux façades du château ont été brûlées, au nord et à l’est. La façade est a été  reconstruite mais pas celle au nord.

Le château est impressionnant : 40m de hauteur et 20m50 de diamètre. Mi XX ième siècle il est racheté par le Général André Devigny ( compagnon de la libération, Croix de guerre 39 45,Médaille des évadés...) qui effectuera de nouveau une restauration de cette demeure et de son parc.

Charles de Gaulle y a dormi ; c’est le général Devigny qui l’avait invité ce dernier décèdera en 1999.


 

Grotte de Lourdes Hauteville sur Fier





Maison Forte de Collonges





 

Situé sur le village de Verney,au pied de la butte où se situait le château comtal de Hauteville,cette maison forte gardait la route de l'axe Chambéry Genève.

En 1395 la Seigneurie d'hauteville est inféodée à la Seigneurie du Fresnoy, puis en 1467 elle appartient aux Seigneurs de Montluel,ensuite à François de Grolée au XVI ème siècle qui en revendra d'abord une partie au sénateur Denis d'Asnières ( lui même propriétaire du château des Onges),puis l'autre partie en 1609 à François de Mouxy .

En 1619 par mariage elle devient la propriété de Claude Chabod.Elle est vendue en 1724 à Pierre Joseph Perret qui a été commandant du château d'Annecy.

Vient ensuite Joseph-Michel Antoine Perret,comte d'Hauteville,puis le comte Joseph-François-Jérome de Hauteville,ministre des Affaires Etrangères de Victor Amédée III pendant la Révolution Française.Maintenant elle appartient à la famille Collonges.



Église Saint Nicolas d' Hauteville sur Fier



L’église saint Nicolas d’Hauteville sur Fier a été construite en 1646 par Fernand Roulier porteur de l’art baroque en Haute Savoie.

La caractéristique de cette époque architecturale, réside dans la simplicité de ses plans. Les plans de l’église Saint Nicolas d’Hauteville sur Fier, c’est un rectangle allant de la nef au cœur avec les décrochements du clocher, deux modeste chapelles latérales et d’un petit chevet à trois faces.

L’église connue des modifications, une travée fut rajoutée en 1879 pour allonger la nef. Cela impliqua de refaire la façade. C’est l’architecte diocésain Eugene Denarié qui fut chargé des travaux.

Tout le mobilier du cœur ainsi que les bancs fut réalisé par Paul Cartier, Maître menuisier.

La cloche située à l’ouest, a été fabriqué par la maison Paccard en 1884.

A l’époque, les cloches étaient bénites. De fais la cloche de l’église Saint Nicolas d’Hauteville sur Fier avait comme marraine Alphonsine de Saint Bon et comme parrain Paul Jacquet. La cloche s’appelle donc « Pauline Alphonsine ».

Sur la façade ouest de Saint Nicolas se trouve un cadran solaire avec ces mots « Dies Noctem vincit » « le jour est vainqueur de la nuit ».

Qui est Saint Nicolas

Saint Nicolas est le patron, entre autre, des bateliers et mariniers. Pourquoi la paroisse d’Hauteville à t’elle choisit Saint Nicolas comme protecteur ?

Peut-être que c’est à cause des moines bénédictins, qui venaient de Cluny, ville situé au bord d’une rivière navigable et fondèrent le prieuré rural sur la rive gauche du Lagnat, peu après 1135, qui ont demandé la protection de Saint Nicolas.




Informations

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

voir les autres photos